Corinne Hoex vit à Bruxelles. Licenciée en histoire de l’art et archéologie, elle a travaillé en tant qu’enseignante et documentaliste. Chargée de recherches, elle a publié plusieurs études relatives aux arts et traditions populaires, avant de se consacrer pleinement à son œuvre personnelle. Elle a publié des romans et des œuvres en prose : le Grand Menu (L’Olivier, 2001, rééd. Les Impressions Nouvelles, 2010), Ma robe n’est pas froissée (Les Impressions Nouvelles, 2008), Décidément je t’assassine (Les Impressions Nouvelles, 2010), le Ravissement des femmes (Grasset, 2012), Décollations (L’Âge d’homme, 2014) et Valets de nuit (Les Impressions Nouvelles, 2015). Elle a également publié plusieurs livres de poésie : Cendres (Esperluète, 2002), la Nuit, la mer (Didier Devillez, 2009), N.Y. (La Margeride, 2011), Rouge au bord du fleuve (Bruno Doucey, 2012), le Murmure de la terre (La Margeride, 2012), l’Autre Côté de l’ombre (Tétras Lyre, 2012), Matin (La Margeride, 2013), Jadis vivait ici (L’Âge d’homme, 2015), les Mots arrachés (Tétras Lyre, 2015) et Oripeaux (La Margeride, 2015).

Au Cormier
L’Été de la rainette (2016)
Celles d’avant (2013)
Juin (2011)
Contre Jour (2009)